La frontière accueillante

Si j’avais prédit il y a vingt ans que le Canada deviendrait terre d’accueil par excellence pour certains individus résidant aux USA, je me serais fait jeter dans le feu pour hérésie.

Et pourtant c’est le constat depuis l’an dernier. La saison chaude encourage les Américains originaires de certains pays de demander l’asile au Canada en passant principalement par la frontière entre l’état de New York et le Québec.

C’est que le charmant président des États-Unis d’Amérique révoque des permis de séjour accordés à des réfugiés provenant de pays comme Haïti où ont sévi ouragans et tremblements de terre à répétition. Alors, au lieu de retourner dans leur misère, ils préfèrent se masser à nos frontières pour demander l’asile en demandant le statut de réfugié.

9a2ae436-e010-47e2-89cc-6e8b2cd9ea30_ORIGINAL

En travaillant ici, ils parviennent à ramasser suffisamment de sous pour envoyer de l’argent au reste de leur famille afin de rebâtir leur pays. Toutefois, pour eux cet exil n’est pas une punition. Ils sont très heureux d’habiter ici et espèrent amener le plus de gens possible de leur famille.

Avec les mesures sociales généreuses, ils espèrent donner la meilleure vie possible à leurs proches. Ce souhait, nous l’avons tous. Quoi de plus normal? Mais la terre d’accueil atteindra un jour ses limites. Alors, soit le tissu social se rompra, soit nous devrons mettre un terme à l’immigration des réfugiés afin de donner la chance à ceux qui sont arrivés avant les autres de contribuer de manière égalitaire à la richesse collective.

67e2bad47e84c56b0b23d9e25e9126983cbb9141

Depuis Pâques, les foules se pressent à nos frontières et le flot de réfugiés ne fait que commencer. Le Québec accueille plus que sa part des réfugiés qui boudent les autres provinces. Pour preuve, les chiffres de Statistiques Canada qui démontrent que depuis le début de l’année, 55 % des demandeurs d’asile ont choisi le Québec alors que nous ne composons que 23 % de la population du Canada.

D’une part, je suis heureux que le Québec soit considéré comme lieu par excellence pour être bien accueilli. J’espère seulement que nous avons et aurons les moyens de le rester.

Les photos ont été prises l’été dernier.

Photos :Ici Radio-Canada ; TVA Nouvelles  ; istoe.com.br