Cas ta strophe

Ce n’est pas un secret, vous n’avez qu’à lire régulièrement mon blogue, j’aime parler de catastrophes, celles survenues dans le passé ou celles qui nous pendent au bout du nez. Certains d’entre vous enfouissent ces probables événements très loin dans leur esprit pour ne pas capoter inutilement, advenant l’heureux hasard où aucune ne surviendrait de leur vivant. C’est possible, mais un peu autruchien. Si j’invente ce mot, n’allez pas croire que j’ai réussi à croiser une autruche avec mon chien, prenez-le dans l’autre sens. Non, non, pas le croisement d’un chien avec mon autruche non plus. Ah ! Faut tout vous expliquer ! Demandez-moi de mettre les bars sur les thés et les points sur tous les i de l’inintelligibilité tant qu’à y être !

b5762991cfb08b13f78a2dd9d11c5955c33d7cc6.png_1200x630

Quant à moi, je crois que nous subirons bientôt des situations cataclysmiques. C’est arrivé très souvent par le passé et plusieurs catastrophes risquent à tout moment de survenir. Les anticiper et y penser fréquemment n’est pas le signe d’une négativité. À mon avis ce n’est qu’une saine prudence.

Apprivoiser l’impensable me garde alerte et teste mon désir de survie. J’ai tout un tas de trucs et de machins prêts à l’emploi en cas de pépin majeur. J’ai un plan d’action que je dois maintenant mettre à jour depuis que je ne vis plus seul.

Bug-Out-Bag

J’ai commencé à réviser mon protocole et je vous jure que ça se complique à la puissance mille quand on est deux dans le portrait. Oui, un à la puissance mille donne toujours un, mais deux à la même puissance et c’est l’explosion des possibilités.

amoureux

Je vous déconseille donc fortement de vous marier, de vous acoquiner ou de vous prendre un ou une coloc si vous voulez survivre ! Simplement concevoir un protocole me ronge le cerveau jusqu’au bulbe rachidien. Y a toujours quelque chose qui cloche. Avec un enfant, c’est nettement plus facile. On sait pas mal en tout temps où il se trouve, mais avec une personne adulte, lorsque les communications viendront à manquer, c’est la tempête en haute mer !

Vous pourriez me conseiller de ne penser qu’à sauver ma seule carcasse, mais qui me sauvera alors de mon égoïsme, la pire des catastrophes qu’on puisse subir ? Non, je vous le dis, le célibat augmente considérablement les chances de survie. En revanche, apprendre à déjouer les pièges de la complexité stimule mon intellect.

Avez-vous un plan d’urgence, ne serait-ce que pour savoir quoi faire en cas d’incendie, de tornade ou d’inondation ? Le connaissez-vous par cœur ainsi que tous ceux qui résident avec vous ? La sécurité domestique commence ainsi.

Ne vous inquiétez pas, on ne s’attire pas la guigne en se préparant à affronter une catastrophe. Par contre, une catastrophe deviendra votre guigne si vous ne vous préparez pas à l’affronter.

15 commentaires sur “Cas ta strophe

  1. Le chien. C’est une bonne option, le chien, paraît-il. Houellebecq le pense en tout cas. Fuir le couple ? Oui, mais plus facile à dire qu’à faire (ou l’inverse ?!). Faire l’autruche ? On le fait tous à notre échelle individualiste. On vous parle de COP 24, c’est plutôt le « FLOP 24 » comme on le lit et le voit dans les caricatures qui se trament sur la toile. Alors, les catastrophes, vous pensez bien qu’on s’en moque pas mal. Ce sont les autres qui trinquent (« ça n’arrive qu’aux autres, vous voyez ?)… Et puis c’est fait pour les bloc-buste-heure, les feuilletons ou les séries à la con, les séries sensation. Sans catastrophe, que raconter ?
    Bref, tu me fais sourire et tu me mets de bonne humeur mon Corbot. Aujourd’hui, c’est tout ce qui compte. Oui, c’est égoïste; de là à dire que c’est « la pire catastrophe » ?? faut pas pousser, non mais ! Et si ce devait être le cas, si l’égoïsme était la pire cata du genre humain, alors j’accepte d’être ta/ton cas-ta-strophe.

    Aimé par 2 personnes

    1. Chère PlumeFragile, l’exploit dont tu m’attribues le mérite te revient. Un Corbot n’a jamais fait sourire grand monde, sauf les plumesfragiles capables de voir un peu au-delà de mon écriture. J’accepte avec plaisir que tu sois cas-ma strophe.

      Aimé par 2 personnes

  2. Castrastrophe ! La vie nous dévirilise quand elle nous donne pas ce que l’on mer hit noyé sous les amères loques, chaque jour nous mène au concert d’une cacofolie cacateuse dont les ailes vont d’aléas en ah la la. C’est tout ce que j’avais envie de dire et je l’ai dit. Désolé si je ne suis pas clair de notèrent.

    Aimé par 2 personnes

      1. Crois-tu, Vénus, que l’Univers est capable de comploter pour notre bien ? Une très ancienne amie avec bénéfices a refait surface alors que tous les deux avions besoin de compagnie. Peu de temps après, elle a transporté ses pénates dans mon appartement.

        Aimé par 1 personne

      2. Je crois que oui Mathis. Suis-je une autruche dis-moi ?
        Cependant j’aime ta vision lucide et ton regard ouvert sur le monde. Je le vois aussi mais à ma manière.
        Sers un bon whisky à ton amie, en mémoire de ta pseudo amie outre-atlantique.

        Aimé par 1 personne

      3. Tu es une amie à part entière, Vénus. À ce titre, je peux te dire franchement que tu n’es pas et ne joue pas à l’autruche. Même si tu n’as pas toutes les réponses et que tu laisses des questions en suspens, une autruche n’a pas élu domicile dans ta tête pour autant.

        Aimé par 1 personne

      4. J’aime l’amitié que tu m’offres. Pour l’autruche, je ne sais pas. Parfois oui, non, peut-être. Dépend d’où on se place. Allez trinque avec moi. Symboliquement

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s