Fausses nouvelles, apprendre du passé pour bâtir l’avenir

Non, les fausses nouvelles au rayonnement mondial ne sont pas nées avec l’arrivée au pouvoir d’un certain président américain. Elles ne sont pas nées du désir de certains trolls de manipuler la toile. Bien avant le web 3.0, bien avant notre société connectée, une époque de fausses nouvelles a déferlé sur le monde et ses conséquences auraient été encore plus terribles que les ravages causés par cette poignée d’individus qui avaient une opinion bien précise de leur peuple et qui déjà sévissaient pour asservir tous les autres peuples de la planète.

Pour ce faire, une société de recherche s’était donné le mandat de recueillir des preuves, mais surtout de publier des présomptions infondées, afin de confirmer que leurs ancêtres n’étaient rien de moins que les Atlantes.

Ici et maintenant, cette affirmation gratuite semble tout à fait ridicule, mais à cette époque, ces individus possédaient le pouvoir de baser leur prétendue supériorité sur tout un tas de fausses nouvelles dont celle-là.

Leur objectif ultime était de dominer le monde en assoyant leur pouvoir sur de fausses croyances. Ils visaient à nous faire accepter leurs prétentions à faire partie d’une race supérieure. Ils justifiaient toutes leurs exactions au nom de leur supériorité présumée. Vous avez certainement deviné de qui je parle, des Allemands de la décennie 1935-1945.

440px-Ahnenerbe.svg

Ils mirent en place une société chargée de promouvoir ces croyances. Elle se nommait Das Ahnenerbe, un diminutif de son nom d’origine signifiant : « Société pour la recherche et l’enseignement sur l’héritage ancestral ».

Leurs prétentions n’étaient qu’un ramassis d’idées préconçues dont aucune n’a jamais été réellement prouvée ni à cette époque ni plus tard. Das Ahnenerbe faisait partie de la grande machine de propagande nazie cherchant à se positionner au-dessus de tous les autres peuples et visant à justifier leurs génocides.

L’un des fondateurs et le personnage le plus influent de cet institut fut Heinrich Himmler, le chef suprême des SS.

Cette fausse nouvelle de la filiation Allemands-Atlantes fait aujourd’hui sourire mais attendez. Nous avons le même comportement face aux fausses nouvelles aujourd’hui que les gens de l’époque nazie. Ils laissaient faire, nous laissons faire.

Les dangers liés aux fausses nouvelles sont multiples et inversement, eux sont bien réels. Cependant, quelque chose semble avoir changé entre cette époque et la nôtre. Maintenant, tricher est bien vu même quand cela est de notoriété publique. N’y voit-on pas le signe d’un individu prenant tous les moyens pour gagner ? Et quoi de plus important que gagner ? Et voilà. La façon de le faire n’a plus aucune importance, donc le mensonge devient simplement une stratégie comme une autre. Et nous acceptons ce fait avéré sans broncher, sans nous offusquer, sans même nous sentir mal à l’aise. Déchéance totale de la société en général, mais aussi des individus qui la composent.

Zgwtd22

C’est pourquoi je demande à tous ceux qui placent la sincérité et la transmission des faits réels au faîte de leurs valeurs morales d’embarquer avec moi dans le prochain transport intersidéral en direction d’une planète habitable mais inhabitée. Nous construirons une société basée sur la franchise.

Nous prospérerons, ferons des enfants auxquels nous transmettrons nos valeurs et notre histoire. Nous érigerons des instituts de recherche et d’enseignement sur notre héritage ancestral, nous leur apprendrons d’où nous venons et quelles sont nos racines. Nous parlerons de nos lointains ancêtres, ce qu’ils étaient, comment ils vivaient. Et nous leur dévoilerons que nous venons d’une race très spéciale, une race… de vauriens.

Un avis sur “Fausses nouvelles, apprendre du passé pour bâtir l’avenir

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s