Quand tu te tu pour que tu me tues

La meilleure façon de se débarrasser d’un ami, c’est de transposer ses je en tu.

« Tu es, tu as, tu veux, tu cherches à, etc. »

La transposition est un mécanisme permettant d’éviter de se poser des questions parce qu’on a peur de ses propres réponses. Pas qu’elles soient inconnues, mais se répondre consciemment et sincèrement, c’est s’obliger à s’accepter tel que l’on est.

Qui est suffisamment honnête envers lui-même pour se regarder sans fléchir, sans se haïr, en acceptant sa véritable personnalité et s’aimer malgré tout ? Être honnête envers les autres exige préalablement d’être honnête envers soi-même.

Lorsqu’on transpose ses propres intentions sur les autres, l’honnêteté envers soi-même n’existe pas. On se cache qui l’on est et ce que l’on veut vraiment.

3500

Afin de résoudre le problème de son estime personnelle, le moyen employé par la plupart des gens est de transposer ses désirs et ses choix sur les autres. On les accuse de ses propres intentions. Mais quand on déforme les faits pour insérer un carré dans un cercle, c’est la preuve que la vérité est bafouée.

Cette semaine, j’ai perdu une amie qui m’accuse d’avoir désiré ce qu’elle désire, soit de vouloir couper court à notre amitié.

J’accepte sa décision, pas pour les raisons invoquées, même si elle a de bonnes raisons de m’en vouloir. Dans la vie, je n’accepte que la vérité. Elle ne m’a pas dit la vérité. Elle ne s’avoue pas la vérité. Peut-être, je ne la mérite pas. Mais je sais lorsqu’on me ment. Surtout, elle se ment à elle-même parce que son estime personnelle est basse. Et pourtant ! Mais je n’y peux plus rien. J’ai pourtant tout essayé pour qu’elle s’apprécie comme elle devrait. Peine perdue !

Moi aussi je suis fatigué d’elle, comme elle est fatiguée de moi. Elle a pris la bonne décision, mais elle n’a pas su l’assumer pleinement. Il a fallu qu’elle m’en rende responsable. C’est tellement pratique de blâmer l’autre afin de continuer de stagner plutôt que d’évoluer !

960x0.jpg

Nous avons parcouru le bout de chemin que nous devions suivre ensemble. Merci pour ce que tu m’as apporté. Tant pis pour ce que je n’ai pas pu t’apporter. Cette partie-là, il t’appartenait de l’accepter et tu l’as rejetée à plusieurs reprises.

Sois heureuse de la personne que tu es, même si tu décides de ne pas évoluer. C’était, et ça reste encore mon ultime vœu à ton égard. Maintenant, moi aussi je vais me reposer et passer à autre chose.

Décompte : 2

2 commentaires sur “Quand tu te tu pour que tu me tues

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s