Redon et son rêve

Odilon Redon nait dans les mêmes années que Monet et Cézanne. Toutefois, sa peinture tarde à se faire connaitre, car il hésite à adopter le style en vogue, cette peinture qui conquerra le cœur des générations présentes et futures. Le type d’œuvres mis de l’avant par ces têtes d’affiche que sont Monet et Degas ne plait pas vraiment à cet individu marginal, tant par leurs thèmes que par leur façon d’aborder l’art de la toile.

Odilon-Redon-le-reve

De fait, l’impressionnisme des premières heures mise sur la myopie et les tons pastel en présentant des sujets bonbons et rien de tout cela ne parvient à attirer Redon. Il est un peintre onirique, à la limite ténébreux, qui ne trouve pas sa place parmi ses contemporains. Les ballerines et les parcs ensoleillés, il ne les voit pas. Les galeries d’art et les musées ne s’y intéressent pas plus. La peinture sensuelle ou sexuelle ne l’habitera jamais, lui qui préfère le morbide alors que la mode repose essentiellement sur les fleurs bleues, les chevelures soyeuses et les tutus évocateurs.

La peinture présentée précédemment s’intitule « Le rêve» et a été peinte au début du XXe siècle, en 1900-1901. On note la puissance de la pigmentation posée en aplat, composant un rêve à l’opposé des doux onirismes impressionnistes. Plus tard, Matisse peindra de cette façon en utilisant toutefois une palette différente qui deviendra la marque de commerce du fauvisme. Odilon Redon gagne mes faveurs par sa marginalité et son unicité pour son époque ainsi que par la saturation extrême de ses teintes.

The-Birth-of-Venus-Odilon-Redon-oil-painting.jpg

Encore aujourd’hui, n’eût été Picasso, beaucoup de gens connaitraient bien peu de choses de la peinture postimpressionniste. Malheureusement, la plupart d’entre nous s’en moquent et se moquent des œuvres de son porte-étendard et de ses successeurs.

Par son accessibilité et sa douceur, la peinture impressionniste semble agir sur l’ours moyen comme un frein pour la connaissance des styles ultérieurs. Odilon Redon est un précurseur de ce postimpressionnisme et il mérite grandement d’être perçu à sa juste valeur. Il suffit d’enlever de sur notre nez les lunettes de myopie, cadeau des impressionnistes, afin de voir autrement des peintures plus modernes présentant une variété quasi infinie de styles et de sujets.

odilon-redon-reflexions-reproduction-grands-maitres-peinture-galerie-art-tableaux-professionnel-qualite-musee-france-culture

Les trois toiles d’Odilon Redon incluses dans cet article s’intitulent respectivement «Le rêve», «La naissance de Vénus» et «Réflexions».

4 commentaires sur “Redon et son rêve

    1. Si tous les gens étaient intègres, ils auraient du succès. Les marginaux seraient les menteurs et les frimeurs. Ça, c’est un monde normal, pas celui dans lequel nous vivons actuellement où le succès se mesure au nombre de coups de couteaux donnés dans le dos et à la quantité de mensonges créés ou rapportés.

      J'aime

  1. Ah, j’aime beaucoup aussi, depuis que j’ai été saisie, ravie, conquise par un de ses petits tableaux il y a bien des années au musée d’Orsay à Paris.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.