Négliger sa mission commerciale pour reluquer celle des autres

J’étais jeune, je venais d’acheter ma première minoune. Oui, au Québec, on appelle ainsi une auto usagée requérant beaucoup d’amour et de clés plates. Voulant m’équiper convenablement pour démonter mes roues, car je déteste cette barre pliée offrant peu de poigne et de torque, je vais chez le «Canadian Tire» le plus près m’acheter une croix pour déboulonner les roues avec plus de facilité. Malgré la mission plutôt évidente du magasin en question (tire = pneu en anglais), bien proclamée dans sa raison sociale, pas moyen de mettre la main sur cet outil. Par contre, je peux y acheter une cafetière, une coutellerie, du papier-cul, des friandises, mais pas la moindre croix métallique pour mes roues.

banniere-commercants-719x198

Voilà quelques années, je me cherche des pattes de bois pour une table. Je vais chez l’entrepôt Rona qui est une quincaillerie et une cour à bois. Pas moyen de trouver des pattes de bois, par contre je vois des réfrigérateurs et des cuisinières qui pourtant se vendent partout ailleurs. Je suis certain que le Corbeil Électrique juste à côté ne tient pas des pattes de bois en stock. Où vais-je donc les trouver ces fameuses pattes? Nulle part, puisque celui qui avait pour mission de vendre du bois préfère maintenant vendre des électroménagers et beaucoup moins de bois.

cloud-494739_960_720

Cette nuit, je flaire l’orage. Je consulte le site web Meteomedia pour m’enquérir de leurs prévisions. Une alerte d’orages violents a été émise par Environnement Canada. Pourtant, je continue de lire des précipitations annoncées de moins d’un millimètre de pluie. Quelques instants plus tard, le ciel se déverse à grands coups de seaux d’eau sur la tête. Les prévisions météo sur ce site ne sont plus mises à jour. Elles ont été émises plusieurs heures auparavant, peu importent les événements réels qui surviendront par la suite. Ça ne prend pas un cerveau d’Einstein pour comprendre qu’un site censé être dédié à la météo devrait au moins donner des prévisions corrigées en fonction des événements actuels. Par contre, si je le désire, je peux regarder sur ce site web des vidéos de lions d’Afrique ou de fourmis d’Amazonie. Meteomedia paye donc des gens pour trouver des vidéos à mettre en ligne, mais pas des météorologues pour modifier les prévisions de la veille.

Ces trois exemples, j’en ai vécu des centaines, vous aussi, j’en suis certain. Ces stupidités planifiées et organisées par des technocrates visent à étendre l’offre pour la rendre apparemment plus attractive. Le problème est que leur stratégie fonctionne parce que personne ne boycotte ni ne dénonce ces mélanges des genres très peu pratiqués par les commerces de proximité.

COMMERCES-DE-PROXIMITE-1000x500

Je fais partie de ceux qui boycottent le plus souvent possible ces commerces dénaturés. Notre frustration devrait nous inciter à commettre de tels actes légitimes et intelligents, mais puisque ce comportement semble rarement adopté par les consommateurs mécontents, alors les commerçants en profitent pour négliger leur mission fondamentale et en reluquer d’autres en parallèle. D’autres missions économiquement plus avantageuses pour elles, pas pour nous.

Mais nous ne sommes pas importants à leurs yeux, seul notre argent l’est. C’est pourquoi nous devons leur faire payer ces choix ridicules en refusant de leur donner ce qu’ils convoitent le plus.

La magie de l’amour

Vivez-vous en couple? Est-ce que votre conjoint-conjointe se permet de vous dire «mon amour»? Souvent? Parfois? Rarement? Jamais?

ab88ba99

On se sent si bien lorsqu’on entend ces mots, n’est-ce pas? Dans ce cas, est-ce que vous les dites à votre partenaire?

«Mon amour!» Si les mots magiques existent, vous pouvez être certains que ces deux-là en font effectivement partie.

menopause

Quand on y pense, agir en magicien, en magicienne n’a rien de très compliqué. Il suffit de prononcer ces deux petits mots. Dites-les plusieurs fois, souvent, car même la magie n’opère pas sur une base permanente.

Le miroir aux vérités

L’appréciation qu’ont les autres de nous importe grandement. L’estime personnelle s’en voit renforcée. Ce mécanisme opère depuis que nous sommes bébé, c’est ainsi que nous apprenons les comportements à adopter et ceux qu’il vaudrait mieux oublier.

Les regards que porte notre entourage sur nous demeurent essentiels même à l’adolescence où nous rejetons l’estime et l’appréciation parentale pour préférer celles de nos amis et de nos idoles de jeunesse. Nous nous intéressons toujours à être admirés ou simplement bien vus, mais pas par les mêmes personnes qu’auparavant.

MG_4940

Pour obtenir cette reconnaissance de nos proches, de nos pairs, de nos collègues, de notre cercle de connaissance, nous sommes parfois prêts à agir à l’encontre de nos valeurs passées et présentes. Nous détournons des faits à notre avantage, nous trichons, nous trahissons, nous mentons, nous omettons de dire certaines vérités, nous manipulons des gens qu’on aime et qui nous aiment, nous cachons des félonies.

3719155-charlene-et-florian-restent-maries-et-on-950x0-2.png

Pour percevoir un regard d’appréciation de la part des autres, nous perdons la faculté d’être admirés par la personne la plus importante de toutes, nous-mêmes.

Ce jeu en vaut-il la chandelle? Pour certains, il n’en fait aucun doute. D’autres le vivront en transportant un poids énorme et permanent sur leur conscience. Pour quelques rares phénomènes, ils refuseront toujours de se regarder avec un voile opaque, ou de se voir avec dédain, en défaillant devant leur image ou même en vomissant de dégoût en comprenant ce qu’ils sont devenus.

FaceAFace1

Notre véritable nature se perdra à jamais, si nous agissons constamment en désaccord avec elle, peu importent les gains apparents ou réels, peu importent les regards admiratifs, peu importent le milieu avantageux et l’environnement supérieur atteints. Nous serons rendus d’une laideur indescriptible si nous ne voyons qu’un inconnu dans le miroir.

La vérité se cachera derrière l’image renvoyée par nos yeux détournés.

Première mondiale : Le fantôme de l’opéra en français !

Une première mondiale à Montréal hier soir, l’œuvre censée être présentée en primeur l’an passé à Paris et reportée pour cause d’incendie a finalement connu son dénouement francophone à la salle du Monument National au cœur du centre-ville de Montréal.

2018-07-14 19.53.34

En version concert, mais bénéficiant quand même d’une mise en scène présentant 19 chanteurs et chanteuses, le «Fantôme de l’opéra» fut émouvant de la première jusqu’à la dernière mesure et a ravi l’ensemble de la salle archibondée pour l’événement.

L’orchestre de la francophonie, une institution dédiée à préparer les jeunes diplômés de musique, brillamment dirigé par Jean Philippe Tremblay, a soutenu chaque phrase musicale de l’opéra avec brio. Je dois noter au passage un manque occasionnel de clarté, mais à d’autres moments les auditeurs ont eu droit à de très poignantes performances individuelles et collectives. Pas d’hésitations, enchainements bien contrôlés, l’arrimage avec tous les chanteurs s’est toujours opéré malgré les jours réduits de pratique.

La qualité de la traduction de Nicolas Engel, présent pour l’occasion, ne doit souffrir d’aucun complexe par rapport à la version anglaise de Charles Hart, elle s’avère magistrale.

Évidemment, le génie du compositeur Andrew Lloyd Webber rend unique cette œuvre moderne et l’émotion nous a tous transportés grâce aux 68 musiciens et 19 chanteurs entassés sur la scène. La petite-fille de Gaston Leroux, auteur français du roman, était également présente lors de l’événement. Elle a plaidé pour faire maintenant connaitre cette version de l’œuvre de son aïeul dans le monde entier.

FantomeOpera3

Natalie Choquette nous a bien fait rire dans son rôle de Carlotta, la précieuse ridicule adversaire de Christine interprétée par Anne-Marine Suire dont la puissance dans le bas du registre faisait malheureusement défaut. Mais que dire de la prestation du baryton Hugo Laporte dans le rôle du fantôme! Tous simplement qu’il s’est révélé parfaitement à la hauteur de l’immense défi qu’exige cette partition au registre très étendu.

Je ne palabrerai pas sur les 16 autres rôles, sauf spécifier que la distribution a offert une excellente performance.

Une soirée exceptionnelle dont je remercie grandement mon amie Isabelle pour la délicieuse invitation.

L’inattendu

Certains craignent l’imprévu par-dessus tout, ils se sont fabriqué une vie en conséquence. Mais l’existence réelle se révèle bien différente et lorsque survient l’improbable, ces gens apparaissent totalement démunis. Le piège est de se représenter la vie comme une voie pavée, balisée, marquée et signalée.

36507889-hd-wallpaper-1080p

J’ai entendu cette réplique dans une série télé.

— Comment parer à l’inattendu?

— En s’attendant à tout.

Bel effort du scripteur, mais cette réponse se veut tout sauf logique puisqu’il restera toujours une part d’inattendu, peu importe sa préparation. Toutefois, je comprends et j’adhère au principe de chercher à prévoir. Par exemple, en informatique, ça évite les pannes applicatives. Pour ce faire, on crée des processus où chaque étape n’engendre aucune boucle infinie et ne finit jamais dans un cul-de-sac. Pour un début, il existe une ou plusieurs fins dont l’une d’elles sera irrémédiablement empruntée afin de terminer le processus.

Mais la vie se veut n’importe quoi sauf un processus sous contrôle. On doit donc trouver mieux que de développer simplement des séries d’étapes afin de se préparer à l’inattendu. Pour bien faire, la solution intelligente passe par un judicieux outillage.

city-fireworks-wallpaper-high-resolution-For-Wallpaper-Idea.jpg

De bons outils et une bonne préparation à les utiliser adéquatement permettront d’affronter les aléas de l’existence. Parmi ceux-ci, deux me semblent essentiels dans un cadre individuel: le sang-froid et l’analyse. Le premier atout assure de garder toute sa tête afin d’utiliser le second intelligemment et efficacement. Dans un cadre social, vous ne serez pas surpris si je vous dis que l’outil magique s’avère être une excellente capacité de communication. Équipé de ces trois atouts, un humain est capable d’affronter bien des situations inconnues et de s’en sortir grandi.

En transportant ces trois outils tout en se préparant méticuleusement surgira une foi en ses capacités de relever les défis prévisibles et imprévisibles, la clé véritable de la réussite.

La menace du Cumbre Vieja

Choisir un vendredi 13 pour aborder une éventuelle catastrophe, je trouve ça de bon ton. Ouais, je parle de catastrophes beaucoup d’autres jours que des vendredis 13, direz-vous, et vous avez raison. Toutefois, je ne pouvais pas rater cette journée-ci.

Le possible cataclysme dont il est question sera engendré par le volcan Cumbre Vieja. Il a fait la manchette en 2000 lorsqu’une équipe de la BBC a lancé un pavé dans la mare en lui prédisant un funeste destin. Faisant suite à ce reportage, la délégation composée de journalistes et de scientifiques a reçu tous les noms d’oiseaux connus, mais aujourd’hui personne ne sait exactement si leurs prédictions étaient complètement démesurées et irresponsables ou si la vérité se montrera aussi abominable qu’ils l’ont prétendu. Toutefois, la menace est bien réelle et seuls son ampleur et le moment de sa venue sont sujets d’interrogations.

Cumbre Vieja

Le petit cercle rouge tout à l’Est de l’océan Atlantiqe est l’ile de La Palma

 

Le Cumbre Vieja, Vieux Sommet en français, culminant à 1949 m, est un volcan rouge actif formant la partie sud de l’ile de La Palma aux iles Canaries en plein océan Atlantique au large du Maroc. Sur les photos et les cartes, on voit une immense caldeira au nord de l’ile de La Palma, mais celle-ci n’est que l’ancien stratovolcan effondré nommé Caldeira de Taburiente culminant à 2426 m. Le Cumbre Vieja situé plus au sud se trouve à être moins élevé, mais combien plus dangereux!

Lorsqu’on parle de la dangerosité d’un volcan, généralement on suppose une éruption cataclysmique, mais ce volcan espagnol réserve une surprise bien différente. Les pressions magmatiques internes font fissurer cette montagne, laissant présager qu’une grande partie déboulera dans la mer. Par la reconnaissance des crevasses qui apparaissent en surface, on calcule approximativement la quantité de roche qui se détachera et qui dévalera dans les eaux de l’océan Atlantique. Ce faisant, une vague de fond s’élèvera et se propagera en direction des côtes des Amériques. Arrivée à destination, un tsunami d’une ampleur sans précédent historique détruira tout sur son passage en réduisant à néant cette section du monde lorsqu’il s’enfoncera très loin à l’intérieur des terres.

Cumbre-Vieja-tsunami-1.jpg

La vague couvrira un éventail impressionnant de territoires, dévastant plusieurs pays en commençant par toutes les iles antillaises, dont les Antilles françaises, les Bahamas, Cuba, Porto Rico, la République dominicaine et Haïti. Les É.U.A., le Vénézuéla, le Canada, les Bermudes, Le Groenland, le Brésil, la Guyane française, le Suriname, le Guyana et même l’Islande verront une partie de leurs terres inondées. New York ne s’en remettra peut-être jamais tellement la dévastation risque de causer des dégâts irréparables à toutes les infrastructures et à tous les bâtiments. Ce dévalement survenant à la section ouest de la montagne n’épargnera toutefois pas entièrement les côtes est de l’Afrique, dont la Mauritanie et le Sénégal. On comptera ses morts par centaines de milliers, sinon par millions.

Il existe de forts doutes sur l’ampleur possible de cette vague gigantesque, car tout dépend de la quantité de roches totale ainsi que de la vitesse du glissement de terrain. Le tsunami prendra alors des proportions moindres ou monstrueuses et tout se joue sur ces informations d’importance ultime.

Cumbre-Vieja-3.jpg

À la suite du reportage-choc de la BBC, des simulations en laboratoire tendent à prouver que le résultat risque d’être bien moins spectaculaire que ceux présentés par l’équipe anglaise. Cependant, ces tests ne peuvent considérer tous les facteurs réels et je soupçonne les chercheurs chargés de veiller aux alertes dans l’Atlantique Nord et qui ont été pris de court par cette diffusion de se venger en dénigrant un tantinet, c’est un euphémisme, leurs collègues britanniques.

Le Cumbre Vieja s’effondrera, sur ce point, peu de doutes, son héritage reste toutefois à connaitre. Les prophètes de malheur ayant prédit une hyper catastrophe, en tant qu’oiseau de malheur, je les aime bien. Ils sont piétinés sans vergogne jusqu’à ce que la réalité leur donne souvent raison. Quant à ceux qui se sont essuyé les pieds dessus, ils rejoindront la grande fosse des fielleux oubliés.

Déboulonner la création spontanée d’univers parallèles

D’entrée de jeu, je vous avise que je ne remets pas en question dans cet article la possibilité d’existence d’univers parallèles, mais seulement de la façon dont parfois on envisage leur création.

Le concept d’univers parallèles à celui que l’on connait, le nôtre, est devenu sérieux dans la tête des physiciens avec les travaux du mathématicien Hugh Everett.

Il existe des tas de façons d’imaginer des univers parallèles, mais la plus populaire reste celle montrée à l’écran dans la série «Fringe». On parle d’un ou plusieurs univers presque en tout point semblables au nôtre à quelques exceptions près.

2893466-fringe-tv-series-tv___people-wallpapers

Par exemple, on imagine un autre univers semblable au nôtre, mais dans lequel les nazis auraient gagné la Seconde Guerre mondiale, ou encore un monde où John F. Kennedy n’aurait pas été assassiné. Ensuite, on extrapole une suite plausible.

Le problème se situe dans l’évolution de ces univers dans leur passé. Comment ces univers auraient-ils pu rester identiques au nôtre jusqu’à un point de divergence quelconque? Pourquoi ce point de divergence ne s’est-il pas produit bien avant?

Si on admet le principe de divergence, pourquoi se limiter à un seul point de séparation? Pourquoi pas mille, un million, un milliard, une infinité? Le concept d’un ou de plusieurs univers parallèles maintenus identiques au nôtre durant des milliards d’années et qui divergeraient tout à coup n’a donc aucun sens. C’est comme imaginer deux bonbonnes de gaz identiques où tous les atomes à l’intérieur se comporteraient de façon parfaitement identique à leur homologue durant des temps immémoriaux et que tout à coup l’un d’entre eux ne suivrait pas le tracé de son équivalent dans la seconde bonbonne.

marius-vieth8

On comprend facilement que les atomes formant des gaz possèdent des comportements aléatoires et chaotiques. Même si les deux bonbonnes et leur contenu partaient d’un moment où ils étaient parfaitement identiques, à la toute première fraction de seconde de leur évolution, plus aucune paire d’atomes homologues ne se retrouverait au même endroit à l’intérieur de leur bonbonne respective.

Imaginez maintenant tous les atomes de notre univers qui seraient capables d’une telle prouesse avec ceux d’un univers parallèle, et ce depuis le début de leur histoire commune, donc 13,8 milliards d’années. Si les univers parallèles existent, ils ne peuvent pas ressembler au nôtre à cause des divergences infinies qui se seraient produites dans le passé.

La physique quantique nous a montré que l’univers n’est pas déterministe. Ainsi, ce genre de tracé parallèle continu entre deux univers est impossible.

La riposte des scientifiques fut d’imaginer qu’un tout nouvel univers se crée spontanément au moment d’un choix. Si je tourne à gauche ou si je tourne à droite, ces deux possibilités créent la divergence qui engendre deux univers identiques en tout point, sauf que dans un cas, l’évolution se poursuivra avec mon premier choix et dans le deuxième univers ma vie prendra le second tournant.

multivers-physique-temps.jpg

Mais d’où proviendrait l’énergie nécessaire à créer ces tout nouveaux univers remplis soudainement de toute cette masse nouvelle (E = mc2) et déjà parfaitement ordonnés exactement comme le premier? Et qui, ou quoi, peut faire un choix qui engendre un nouvel univers? Seulement l’humain? Un primate a-t-il ce privilège? Et une souris? Une bactérie? Un brin d’ADN? Une molécule? Un atome?

Et lorsqu’un choix contient mille possibilités différentes, ça créerait mille univers? Et si le choix contient des milliards de possibilités, comme le choix des trajectoires possibles? Lorsque je tiens le volant de ma voiture, je choisis consciemment ou inconsciemment de le tourner légèrement, mais combien légèrement? Un peu, un peu plus, un peu moins, ma main peut prendre des positions infinies correspondant chacune à un choix différent qui créerait autant d’univers qu’il y a de positions possibles de ma main sur ce volant. Et là, je ne parle que d’une seule correction de trajectoire. Et quel est le temps de latence entre deux choix permettant ou non de créer un nouvel univers parallèle? Un siècle, un an, une journée, une seconde, une microseconde, une femtoseconde?

univers-paralleles

Penser que des univers parallèles se créent à partir d’un choix n’a aucun sens puisque c’est le concept même du choix et de ses différentes possibilités qui y sont rattachées qui n’a aucun sens.

On a mis au défi certains promoteurs de cette théorie. S’ils y croyaient vraiment, ça ne devrait pas les déranger de se suicider puisqu’ils existent dans une multitude d’autres univers. Étrangement, aucun n’a semblé vouloir y croire jusqu’à ce point.

JWST, la seule constante : les reports

En 2013, je corrigeais un article sur Wikipédia en lien avec le lancement du futur télescope spatial James Webb. Prévu pour 2014, il venait d’être repoussé en 2015. Puis ce fut 2018, 2020 et maintenant la NASA le planifie pour le 30 mars 2021. Son budget a déjà dépassé les 8,8 milliards USD et il reste toujours cloué au sol.

Quand un projet s’enlise, le résultat final risque souvent de décevoir. Voici quelques écueils probables.

jwst-april2017

Lorsque l’instrument d’observation scientifique deviendra disponible, la technologie aura tellement évolué qu’il faudrait le recommencer.

Si d’autres reports surviennent, la fusée Ariane V qui devait l’amener dans l’espace aura probablement pris sa retraite.

Sa remplaçante ratera peut-être sa mise en orbite au point de Lagrange L2 du système Terre-Soleil.

Un défaut majeur causé par des changements mal contrôlés de dernière minute le condamnera peut-être à la stérilité.

Le télescope exécutera plus de manœuvres de correction de position que prévu réduisant d’autant sa durée de vie active.

JWST_telescope_post_coc-test.jpg

Contrairement à Hubble, son prédécesseur toujours opérationnel qui pouvait être réparé depuis l’espace, le JWST restera inatteignable à cause de son éloignement de la Terre (1,5 million de km), ce qui le rendra inutile en cas de panne quelconque, y compris d’ergol (carburant).

Scientifiquement parlant, chaque report du lancement du JWST s’avère être une catastrophe. Tous nos instruments astronomiques fonctionnent en partenariat avec les besoins des scientifiques. Les plans et les protocoles de recherche sont conçus en fonction des outils actuellement disponibles, mais aussi ceux à venir.

La complémentarité des télescopes à notre disposition est essentielle pour le succès de beaucoup d’études et lorsqu’un seul d’entre eux retarde sa mise en activité, il en résulte l’abandon de centaines de travaux de recherche majeurs.

jwst_new1.jpg

Pour ceux qui l’ignorent, contrairement à son prédécesseur, le télescope JWST ne captera pas tous les photons des longueurs d’onde visibles. Il trouvera sa niche à partir de l’orange, du rouge et jusque dans l’infrarouge proche et moyen. Sa sensibilité, par contre, sera des milliers de fois meilleure que les plus performants appareils actuels.

L’insoutenable

Comprendre l’insoutenable ne le rend pas plus endurable. Par contre, cette compréhension aide à accepter l’essence fondamentale de la vie, soit un jeu à l’évidence dangereux, très cruel et toujours mortel.

garden-roses-rose-woody-perennial-genus-rosa-family-rosaceae-there-over-species-form-group-41106591

Même si on n’a pas choisi d’y participer, laissons-nous transporter sur les flots de l’existence. Le déferlement des vagues nous bouscule, nous heurte, nous blesse, nous terrasse parfois, car la vie ne s’apparente aucunement à un immense jardin de roses où serpente un long fleuve tranquille.

image-1030x389

L’insoutenable est constitué d’un sac dans lequel se retrouvent nos rêves bafoués, nos espoirs déçus, nos aspirations inachevées. Le poids de ce sac le rend insoutenable. Alors vous savez comment réagir pour éviter de couler au fond de ces flots déchainés. Vous surnagerez bien plus facilement en vous débarrassant de cette lourde masse dans les abimes.

sourire-d-enfant

Pour certains dont la besace leur a été greffée à jamais, les gens souffrant de maladies incurables dont les répercussions s’avèrent insoutenables, le jeu de la vie nous assure qu’une fin surviendra infailliblement. Et si on gagnait à ce jeu tant et aussi longtemps qu’on parvient encore à sourire, à rire, à s’émerveiller, à apprendre et à donner?

 

Les tam-tams du désir

Avez-vous déjà ressenti la transe en entendant des tam-tams ? Une première expérience en ce sens est particulièrement troublante. Cet état différent, modifié de la conscience, ne s’obtient pas seulement avec des substances psychotropes. Elle peut survenir à l’improviste lors de danses en groupe sur de la musique tribale.

Avec le son des tambours, le corps s’anime, danse, cherche l’accompagnement rythmé. Les corps se frottent à l’unisson, faisant involontairement croitre des pulsions sexuelles sous-jacentes particulièrement irrésistibles.

27764686

Les sons frappés, martelés devinrent nos premières musiques. Les sons soufflés s’y sont rajoutés plus tard et plus tard encore, on inventa les sons pincés ou grattés sur des cordes. Le premier volet de la musique humaine, la percussion, reste le plus ancré et personne n’est à l’abri de ses pouvoirs ancestraux.

images_tam-tam-montreal.jpg.png

À Montréal, des mois d’avril à octobre, les gens se rassemblent les dimanches en matinée pour jouer bongos, congas, djembés et autres drums au pied du Mont-Royal. Cet événement culturel spontané remonte à l’année 1978 et se perpétue depuis sans qu’aucun organisateur ait besoin d’officialiser ces rendez-vous tenus sous le signe du plaisir, de la diversité culturelle et de la musique.

maxresdefault-5

Ces rassemblements impromptus mais prévisibles, officieux mais permanents, montrent un beau côté des Montréalais et de son caractère cosmopolite pacifiste vibrant à l’unisson. Bien sûr, les effluves denses de rembourrure de sofa abondent, mais sa légalisation atténuera certainement le zèle de certains policiers qui cherchaient parfois à créer des troubles inutiles autour d’un petit commerce de circonstance.

Si vous passez par Montréal en été, ne ratez pas de participer à une jam-session au pied du Mont-Royal. Vous pourrez même fumer votre marie-jeanne en toute quiétude. Une petite sieste et ensuite la vie nocturne trépidante de Montréal vous attendra pour continuer la fête.

montreal-ville-innovation-newtech-1.jpg

La fourmi, la guêpe et l’intrication quantique

Hier soir, j’ai été voir le film de superhéros «Ant-man et la Guêpe» produit par Marvel. Si vous n’avez pas encore visionné le film, soyez sans crainte de poursuivre votre lecture, je ne dévoile aucun punch.

Depuis que cette entreprise opère dans le cinéma, elle porte un soin jaloux à ses scénarios en évitant de tomber dans les pièges de la facilité qui amènent inexorablement d’autres maisons du genre à concevoir des tissus d’incohérences et des collections d’âneries. Marvel sait raconter des histoires en emmêlant allègrement à travers leurs multiples films les aventures que vivent leurs différents personnages. L’ensemble de la filmographie crée une grande saga qu’on peut suivre du premier film jusqu’au dernier.

Ant-Man-et-la-Guêpe-e1530473865333-906x445.jpg

Bien entendu, Marvel maltraite, triture, torture la science dans tous les sens, mais leurs films se consacrent au divertissement, pas au documentaire. Nous devons donc être en mesure de les regarder pour ce qu’ils prétendent être et éviter de leur en vouloir pour les libéralités prises à l’endroit des formules des lois naturelles.

Dans le cas de l’homme-fourmi, un principe physique simple qui n’est pas respecté est la masse volumique. Pensez à un cube de 10 cm de côtés. Il possède un volume de 1000 cm3 et supposons qu’il pèse 1 kg. Maintenant, doublons ses dimensions. Les côtés mesurent 20 cm, le volume passe alors à 8000 cm3. Quant à son poids, il atteint 8 kg. En doublant des dimensions linéaires, les volumes ainsi que les masses deviennent 8 fois plus importants. Dans cet exemple, pour soutenir un homme dont ses dimensions ont été doublées, des jambes proportionnelles ne supporteraient jamais le poids. Le même raisonnement fonctionne également en sens inverse, ça explique pourquoi les pattes des fourmis semblent si fines à leurs dimensions, mais beaucoup trop minces pour rester efficaces lorsqu’on amplifie la taille de l’insecte.

ant-man-2-ant-man-et-la-guepe-gif-5b3e5e4e2b2b1.gif

Mais ce n’est pas très grave puisque c’est du divertissement et on aime bien voir des créatures, des personnages et des objets se faire réduire ou agrandir tout en conservant leurs propriétés intrinsèques. Mais quelle est la limite au rapetissement? Dans le film «Ant-man et la Guêpe», ils vont jusqu’à la limite théorique, celle des particules élémentaires, celle du vide quantique.

Aujourd’hui, dans nombre de films, on s’approprie certains pans de la physique quantique sans nécessairement la respecter, mais ce ne sont que des divertissements. À mon avis, il est grandement temps d’en parler au quotidien après être restée tapie dans les placards durant tout un siècle. Évidemment, les étrangetés de cette physique se prêtent bien à créer autour d’elles d’autres bizarreries moins véridiques, mais on demeure toujours dans le monde du divertissement.

Il y a quelques jours, j’ai traité du principe cosmologique des ponts Einstein-Rosen qui a été utilisé dans le film de Marvel, «Thor — Ragnarok». Vous pouvez le lire dans mon article intitulé «Pont Einstein-Rosen». Dans la production cinématographique mettant en vedette le couple d’insectes, Marvel exploite cette fois-ci le concept d’intrication quantique pour engendrer une connexion télépathique entre deux cerveaux. Le producteur effleure aussi l’aspect de délocalisation quantique avec le personnage du Fantôme.

bande-annnce-ant-man-guepe-65219-1200x675

Très récemment, j’abordais exactement le sujet de l’intrication dans un article intitulé «Intrication et télépathie». Pourtant, je n’avais aucune espèce d’idée du scénario du film «Ant-man et la Guêpe» lorsque je l’ai rédigé. C’est à croire que je possède une certaine forme d’intrication quantique télépathique avec Marvel! Qui sait, ça me rapproche peut-être d’un autre degré de Scarlett?

Vagues scélérates

Évitez de confondre une vague produite par un tsunami et une vague scélérate. Leurs processus de création ne se comparent en rien et on ne les retrouve pas du tout aux mêmes endroits.

Vous voguez en pleine mer, les vagues tout autour de votre navire paraissent normales. Tout à coup, l’horizon devant vous devient noir. Un mur d’eau semble se rapprocher de vous. De 20 à 30 mètres de hauteur, le record rapporté fait état d’un monstre de 33 mètres, cette vague apparait non seulement anormale par sa hauteur, mais aussi par sa forme.

Elle ne ressemble en rien à une houle que votre bateau parvient toujours à gravir pour redescendre de l’autre côté. Non, cette eau vous arrive dessus en formant une paroi presque verticale. Les chances de vous en sortir indemne se réduisent à néant, car votre navire est condamné à subir un terrible choc pour lequel il n’a jamais été conçu, peu importe sa grosseur.

Vague Scélérate - Vue d'artiste - Rogue Wave - Artist view

Les vagues scélérates constituèrent un mythe jusqu’au milieu du XXe siècle et elles furent acceptées comme étant réelles par les scientifiques durant les années 1990. Oui, ces derniers se retranchaient derrière leurs équations linéaires qui prédisaient l’émergence d’une vague de cette amplitude aux 10000 ans!

omae_135_3_031108_f008

Les choses changent le 1er janvier 1995 quand la plateforme pétrolière Draupner en mer du Nord enregistre la hauteur d’une vague venue la percuter à 25,6 mètres de hauteur. Pour qu’une vague soit appelée «scélérate», elle doit mesurer plus de 2,1 fois la hauteur significative Hs des vagues de l’endroit. Celle-ci correspondait à 2,37 fois cette hauteur et elle représentait la première preuve béton de l’existence de ces monstres incompréhensibles.

Aujourd’hui, les vagues scélérates avérées, les scientifiques se défendent d’avoir toujours cru les récits de ces capitaines chevronnés, mais ils tentent en réalité de faire disparaitre les preuves de leur ancien dédain lorsqu’ils les traitaient tous de menteurs et d’ivrognes tandis qu’eux-mêmes n’avaient jamais posé les pieds sur un navire en plein océan durant une tempête.

On a pensé détenir la cause de leur formation en analysant des vagues le long de la côte de l’Afrique du Sud. Le fort courant vers l’ouest associé à des vents opposés parviennent à créer des vagues de hauteur dépassant parfois la cote 2,1 Hs. Toutefois, les témoignages de vagues scélérates apparues très loin des courants marins ont mis à mal cette théorie reléguée depuis à un phénomène de diffraction.

CapBonne-Courant

Les vagues scélérates ne partagent pas toutes les mêmes caractéristiques. Hormis leur taille inhabituelle et leur forme quasi verticale, leur direction peut varier d’une vingtaine de degrés par rapport aux autres vagues. Elles peuvent aussi survenir par paquet de trois et sont alors appelées «les trois sœurs».

En anglais, ils utilisaient le terme «freak wave», mais cette désignation semble vouloir disparaitre au profit de la «rogue wave».

Ce type de vague crée des pressions énormes sur les structures métalliques des navires marchands et de croisière, dix fois plus importantes que celles prises en considération lors de leur conception. C’est donc dire qu’aucun bateau ne leur est invincible. Les vagues frappent de plein fouet le château des plus grands navires, brisant leurs vitres et les commandes de navigation. On estime la perte d’un cargo par année due à ces vagues apparues de nulle part.

Mais comment se forment-elles? Une réponse a surgi d’un tout autre domaine d’expertise, comme pour la résolution de plusieurs énigmes scientifiques. Les vagues auraient un comportement linéaire bien connu et maitrisé, mais elles auraient également un comportement non linéaire décrit par l’équation de Schrödinger de la physique quantique.

ob_c98bf6_schrodingerequation1

Imaginez un train d’ondes, ce sont les vagues. Tout à coup, pour des raisons restées mystérieuses, l’une d’elles commence à pomper l’énergie de ses deux voisines, faisant baisser leur hauteur au profit de la sienne qui s’élève anormalement. Un mur d’eau vient de se créer devant vos yeux. On sait que ce processus existe, on ignore encore dans quelles circonstances il se déclenche.

Rajoutez à ce concept de pompage énergétique la probabilité de superposition lorsque deux trains de vagues de directions différentes interfèrent et vous obtenez des vagues dépassant largement les 2,1 Hs.

Les structures élevées des navires n’étant pas conçues pour résister à de fortes pressions, une vague scélérate peut faire couler n’importe quel navire en quelques minutes, comme cela survint au réputé insubmersible (un autre!) cargo allemand München le 12 décembre 1978 en Atlantique Nord.

Rhine_Forest-1_Port_of_Rotterdam_24-Feb-2006.jpg

Avec l’avènement des satellites radar, les vagues des océans du monde sont constamment mesurées et la fréquence des scélérates se situe bien au-delà de tout ce qu’on avait cru possible. Il n’est pas rare d’en trouver quelques-unes en train de se déchainer simultanément sur l’une ou sur plusieurs mers du monde.

L’ancienne estimation d’une seule vague scélérate par dix mille ans montre jusqu’à quel point les scientifiques peuvent parfois se tromper lourdement et ils devraient, du moins j’espère, gagner en humilité. Ça leur ferait un bien fou de croire aux humains leur racontant des expériences vécues et de prendre l’air en leur compagnie plutôt que de rester enterrés au fond de leur bureau à tripoter avec concupiscence leurs équations fétiches inadéquates, mais combien rassurantes!