La carbapénémase

Ouais, ça sonne comme une saloperie et c’en est une. Ce joli nom imprononçable est une substance produite par certaines entérobactéries (intestinales) qui les rend résistantes à presque tous les antibiotiques en les brisant totalement. Ces super bactéries se cachent bien, et souvent les porteurs sont asymptomatiques jusqu’à l’infection qui les découvre. Il va sans dire que la vie des patients infectés est sérieusement compromise.

La cause la plus fréquente est une infection nosocomiale (chopée en milieu hospitalier) survenue principalement lors de séjours à faire du tourisme médical, surtout en Inde et dans d’autres pays de l’Asie du Sud-Est. Quand on se fait ouvrir la carcasse, il est totalement inconscient, téméraire, insensé, insouciant, irréfléchi, irresponsable, etc., de le faire dans un pays qui va nous faire « économiser » quelques milliers de dollars, mais qui se tait bien sur les petits cadeaux d’au revoir (ou d’adieu).

Ce que les gens oublient bien souvent, ou préfèrent oublier, ce sont toutes les différences non visibles entre les services et les soins d’ici et de là-bas. Les standards, les protocoles, les procédures, les méthodes, les politiques, les prérequis, les compétences, les formations et les pratiques diffèrent largement. La chirurgie n’est donc pas la même, loin de là, même si on lui attribue le même nom.

Il faut cesser de croire que tout se vaut, tant que les surfaces sont à peu près aussi rutilantes. Si encore ces gestes insensés ne touchaient que les étourdis qui vont se faire empoisonner à l’étranger. Non, ça touche toute la communauté qui doit tenter par la suite de réparer les pots cassés, sans parler des transmissions possibles aux autres patients et soignants en contact avec ces bactéries de calibre militaire.

Leurs décisions irréfléchies nous concernent tous et toutes. Alors, si une de vos amies vous parle qu’elle veut se faire poser une paire de nouveaux nénés à l’étranger, parlez-lui de la carbapénémase et conseillez-lui de bien se renseigner sur les risques réels et usuels que les gens prennent lorsqu’ils essayent d’économiser en se faisant remplir la poitrine avec des sacs non conformes et surtout, avec une panoplie de bactéries très très en forme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s