La cumengéite

Une maladie inflammatoire ? Un champignon vénéneux ? Un mélange d’épices ? Non, la cumengéite n’est rien de tout cela, c’est un minéral.

Nommé ainsi en l’honneur d’Édouard Cumenge, ce minéral naturel bleu indigo intense est probablement le plus rare au monde.

2560px-CumengiteII

L’Institut Pierre en Marie Curie en possède quelques échantillons en vitrine. Découverts par des mineurs dans une mine de cuivre mexicaine en 1890, on n’en a plus jamais retrouvé depuis. D’une forme unique en étoile, ce sont six cristaux tétraédriques (pyramidaux) qui sont assemblés sur un autre de forme cubique pour former cet extraordinaire assemblage naturel improbable.

Cumengeite_structure_open_cage.png

Sa composition chimique est la suivante : Pb21Cu20Cl42(OH)40·6H2O.

Photos : Didier Descouens ;

2 commentaires sur “La cumengéite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s