Salon du livre de Montréal

Je rentre tout juste du Salon du livre de Montréal dont c’était la dernière journée. Les gens aux différents kiosques étaient encore tout sourire malgré leur évidente fatigue. Je m’étonne encore de voir la multitude d’éditeurs qui consacrent une ou plusieurs collections à la jeunesse. C’est avec un plaisir non dissimulé et entremêlé de beaucoup d’excitation que les jeunes parcourent le salon en gambadant comme des antilopes, en sautillant comme des sauterelles ou en bondissant comme des guépards à travers les rangées bondées. Mais le plus fantastique est de voir ces jeunes qui s’isolent dans un coin dès qu’un livre leur tombe entre les mains et qui le lisent, entièrement coupés du brouhaha environnant, comme si la recette de la survie de l’humanité venait de leur être transmise.

Le livre recèle encore tellement de magie et toute l’électronique moderne ne l’a pas encore tuée et ne la tuera peut-être jamais. Je l’espère sincèrement, car ce média entre l’auteur et le lecteur possède une matérialité que nous semblons encore avoir besoin, même à l’ère du tout numérique.

Ayant travaillé de multiples années dans le domaine de l’imprimerie, j’ai une profonde affection pour tout ce qui s’y rapporte. Durant une certaine période, j’ai aussi produit des livres scolaires. Je suis également l’auteur de trois livres dont deux recueils de nouvelles et un roman.

L’an passé, j’ai testé avec succès le marché de l’édition avec l’un de mes recueils. Malheureusement, mon éditrice a dû par la suite abandonner les affaires pour cause de maladie et c’était avec des yeux d’un écrivain veuf que je me rendais cette année à cette foire annuelle. J’ai rencontré des gens intéressants, mais le vrai travail commence maintenant.

Pour ma part, je réfléchis à la façon de bâtir des produits de lecture plus actuels en utilisant mes textes disponibles, mais aussi en leur adjoignant de nouveaux textes afin de proposer un concept modernisé.

Dans le prochain article, je partagerai avec vous mon opinion sur une certaine désinvolture relevée chez beaucoup d’éditeurs. C’est donc à suivre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s