Une boite d’un nouveau genre pour un Boxing Day plus inspirant

Hier, c’était la fête de la boite ou de la taloche, selon le sens donné au mot « boxing ». Il invite les gens à ne pas oublier qu’ils sont d’abord et avant tout des consommateurs. Ici les magasins ouvrent leurs portes à 13 h. Afin de profiter des meilleures offres, certains individus font la file durant plusieurs heures, allant même jusqu’à apporter chaise pliante, doudou et thermos rempli d’on ne sait quel liquide ayant la fabuleuse propriété de rendre idiot.

Il fait actuellement -12 °C et -22 °C si on tient compte du facteur éolien. Ce n’est pas très froid pour cette période de l’année. Demain, le mercure frisera le -35 °C et le facteur éolien va donner l’impression que notre peau est soumise à un -45 °C. Mais ce -12 °C ne semble pas encore suffisamment froid pour briser la volonté ou l’entêtement ou la stupidité de ceux faisant le pied de grue devant les portes d’un magasin de bébelles.

En tant qu’humain, j’ai honte du comportement de mes semblables. Je ne saurai quoi dire aux extraterrestres lorsqu’ils me questionneront sur le sujet. Mettre ses orteils et ses lobes d’oreilles en gage dans le but de dépenser de l’argent pour un objet qu’on revendra peut-être immédiatement sur internet est, selon moi, le comble de ce que la société de consommation nous apporte. Évidemment, si on essayait de se procurer ces articles pour ensuite les donner aux moins bien nantis, ce serait un geste courageux et vertueux. Évidemment, aucun de ces consommateurs n’est empreint de cette bienveillante intention.

Nous avons accueilli durant ces derniers mois plus que notre part de réfugiés. Des gens qui, souvent, ont utilisé leurs derniers sous pour payer un taxi les amenant à l’un ou l’autre de nos postes frontaliers, pour fuir les purges du gouvernement étasunien qui veut retourner dans leur pays les gens accueillis durant ces dernières années.

Ce serait un beau geste de la part des propriétaires de magasins s’ils préparaient pour le Boxing Day un tas de boites remplies d’articles à l’attention des réfugiés nouvellement arrivés. Ce faisant, le Jour de la Boite prendrait un tout autre sens, un sens alliant charité et hospitalité, amour et entraide.

Les citoyens pourraient eux aussi contribuer en déposant leurs surplus de cadeaux dans ces commerces. Les boites se multiplieraient et enfin, le Boxing Day deviendrait aussi bien le jour des boites que celui de la taloche. Des taloches dispensées à la pauvreté, à la surconsommation et à l’égoïsme.

Si vous aimez l’idée, partagez ce lien.

Un avis sur “Une boite d’un nouveau genre pour un Boxing Day plus inspirant

  1. Je crois que ce sera difficilement applicable. De ce que je comprends, mais je ne suis pas avocat, les stocks invendus peuvent être déduits d’impôts, s’ils sont défectueux, ou ‘impropres’ à la vente. C’est pour cela, entre autres, que plusieurs magasins de vêtements détruisent des invendus avant de les jeter à la poubelle. Le système est vicié, les consommateurs, c’est juste la pointe de l’iceberg. Pourtant, en nombre, ils sont majoritaire, mais en poids, c’est une autre affaire. On nous dit parfois qu’il faut voter avec son porte-monnaie. Mais, sommes-nous réellement dans une démocratie?
    Déposer les surplus de cadeaux, c’est une bonne idée. Mais je crois que ce serait mieux de ne pas acheter des cadeaux inutilement en premier lieu. Pour ce Noël, moi ce que je donne comme cadeaux, ce sont ou seront des peintures que j’ai faites ou ferais. Ça ne coûte pas cher, mais ça prends du temps. C’est pas grave si c’est pas très beau. Mais je ne me vois plus acheter des biens commerciaux pour les donner en cadeau. Pour moi, Noël, ce n’est plus cela. Il y a des riches et très riches en ce monde, et ce sont eux je crois qui devraient donner l’exemple. En donnant l’exemple, ça va faire boule de neige. Parce que les consommateurs doivent compenser pour quelque chose, ils sont eux aussi prisonniers de ce système. Les magasins entretiennent le mythes, mais ce ne sont pas eux qui ont le gros bout du bâton.

    Je crois en définitive que c’est une bonne idée de préparer des boîtes, mais comme pour les boîtes de dons de vêtements, il y aura des abus. Et plusieurs magasins ne voudront pas se voir associés avec ces abus. L’immobilisme leur semblera alors plus prudent, malheureusement. Je peux sembler pessimiste, c’est vrai. Mais le système est juste trop vicié, et il paraît que c’est ‘un mode de vie’.

    À propos des extraterrestres, vous trouvez réellement que ces zombies des magasins sont nos semblables? Moi je trouve qu’ils sont dans les limbes.

    J’espère que mon commentaire n’est pas trop négatif. :-/

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s