Fête nationale

Le 24 juin, c’est la Fête nationale des Québécois et Québécoises. Mais aujourd’hui, qu’est-ce qu’une nation? Le concept devient flou, personne ne possède la même définition. Prendre les habitants d’une région bien délimitée pour prétendre qu’elle forme une nation est désuet ou réducteur ou totalement faux puisque les frontières se sont créées à partir de guerres qui ont annexé des territoires avec leurs habitants. Une nation ne se fond pas dans une autre aussi simplement. Le partage de valeurs communes ne rend pas plus justice à l’idée d’une nation parce que même si j’adhère aux valeurs des Finlandais, je ne fais pas partie de la nation finlandaise. De plus, une nation vit en permanence un équilibre précaire entre les valeurs d’hier et celles de demain. Si les valeurs changent, que devient la nation s’y rapportant?

Les nouveaux Québécois se définissent moins comme des Québécois et plus comme des Canadiens. Beaucoup de Québécois de souche française ne se définissent pas comme des Canadiens. Un clivage identitaire s’ensuit inévitablement.

Les Québécois d’origine française ne se voient plus comme des Français depuis des siècles, tandis que les autres gardent durablement cette appartenance à leur mère patrie. Ils se disent toujours Grecs, Italiens, Chinois, Anglais, Allemands, Français, etc., alors que nous, nous ne sommes que des Québécois parlant le français. Cette différence fondamentale crée deux modes de pensée distincts et deux façons difficilement réconciliables de partager une même vision de la nation québécoise.

La nation québécoise se dilue, tout comme les autres nations de cette planète. La Fête nationale devient alors simplement une occasion de célébrer sans bien comprendre la pensée réelle derrière le concept. Au moins, nous le faisons dans la paix, ce que beaucoup de nations dans le monde ne peuvent prétendre.

24 juin, bonne fête quand même, nation québécoise, quoi que tu sois!

10 commentaires sur “Fête nationale

  1. Le Québec est une nation culturelle, plutôt que ethnique. La culture c’est important parce que c’est le ciment d’une société. je crois que le Québec est plus une nation que le reste du Canada.
    Ce n’est pas tout le monde qui immigre au Québec/Canada qui le font pour des raisons humanitaires/culturelles. Il y en a beaucoup qui le font pour des raisons de confort.
    Le rôle d’une nation c’est de permettre d’avoir un référentiel commun qui permet de communiquer ensemble et de vivre ensemble sans trop de conflits dues à l’incompréhension. En étant une nation culturelle, plutôt qu’ethnique, le Québec fait mieux ça que la majorité des nations de la planète, je crois.

    Aimé par 1 personne

  2. J’aime l’idée d’une nation Québécoise. J’aime penser qu’il reste un endroit où l’on parle le français mais avec l’esprit québécois. C’est plus une sensation de « monde parfait » pour moi. J’espère toujours que le Québec ne changera pas. Ne sera pas pollué par le stress d’aujourd’hui. J’imagine que fêter QUEBEC, c’est vouloir rester dans ce cocon bienveillant. Maintenant vouloir être libre aujourd’hui ce n’est plus que dans la tête. Et comme tu le dis si bien, l’important c’est que cela se passe dans l’anti agressivité. Comme une fête de « grande famille ». 🙂

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.