K comme dans kyrielle

Le mot kyrielle commençant par la onzième lettre de l’alphabet fera l’objet de mon septième article consacré à commenter de façon bien personnelle un élément de notre vocabulaire.

Mais avant de m’attaquer à la kyrielle d’éléments à discuter autour du mot kyrielle, analysons sommairement le k lui-même, sa première lettre.

D’une sonorité dure et non ambiguë, contrairement à notre c dont le son dépend de la lettre suivante, le k est employé lorsque nous introduisons un mot étranger utilisant cette consonne occlusive sourde vélaire (créée près du voile du palais). En phonétique, le son que produit la lettre k s’écrit [k], signe de son invariance.

Certains mots commençant par le k proviennent parfois de marques de commerce ou de noms d’entreprises ayant commercialisé un produit nouveau comme le klaxon, le kleenex, le kevlar ou le kodak.

K-marques

Cependant, la plupart des mots français utilisant le k comme entame proviennent du latin comme le kyste, quelques fois du grec khi χ comme dans kilo, mais surtout du kappa K comme dans kérosène. Beaucoup de mots germaniques ont engendré des entrées dans notre dictionnaire sous la lettre k comme le képi ou le krach. Le slave n’est pas en reste avec knout et kakochnik contenant 3 k. Ou encore un même son provenant de mots d’une langue orientale, dont le japonais avec kaki, koto et kamikaze.

L’arabe est un gros contributeur avec 21 mots dont kefta, kasbah et khan. L’hébreu nous a fourni les mots kabbale et knesset. Quant au turc, il nous a légué le kalpak. Beaucoup de mots provenant de langues africaines s’inscrivent également dans notre langue avec utilisation de la lettre k, comme c’est le cas du kenyan et du kola. Il ne faut pas oublier certains mots d’origine scandinave comme le kraken norvégien.

Comme on peut le constater, le son [k] est utilisé dans beaucoup de langues, engendrant la grande majorité des mots français commençant par la lettre k.

Quant au mot kyrielle, son origine provient du grec ancien Kurie et eleêson ayant donné kirie eleison. Puisque ce chant religieux consiste en une litanie dont les formules sont répétées neuf fois, le mot kyrielle signifie «comme dans le kyrie eleison», une répétition qu’on peut considérer fastidieuse, ennuyeuse et interminable de termes souvent négatifs, des reproches, des défauts ou d’injures.

Pour ma part, je perçois ce mot d’un tout autre œil et je me suis posé la question à savoir pourquoi il ne soulevait pas ce caractère péjoratif dans mon esprit.

Tout d’abord, j’ai toujours aimé le kyrie eleison en tant que chant. Je garde d’excellents souvenirs de certaines œuvres dont le célébrissime Kyrie eleison dans le Requiem de Mozart.

D’autre part, le terme kyrielle possède une terminaison en [-el] que je rapproche d’autres jolis mots tels belle, hirondelle, gazelle, étincelle, ribambelle, etc. Cette terminaison douce et élégante à entendre me fait douter de son sens péjoratif. Puisqu’il tire ses origines du mot kirie signifiant «seigneur», il est difficile de l’interpréter négativement, à moins d’un seigneur dans le sens d’un despote, toutefois ici ce n’est pas le cas.

Le concepteur de ce mot aurait pu choisir une autre terminaison plus appropriée à véhiculer un sens péjoratif. Je considère donc ce mot dans un sens neutre, les items faisant partie de la kyrielle déterminant si la litanie se voudra harassante ou plaisante, interminable ou considérable, négative ou positive, ennuyeuse ou joyeuse.

Je vous laisse à l’écoute de deux pièces musicales provenant de notre héritage classique religieux, deux Kyrie bien différents.

  1. Kyrie tiré du Requiem, Op. 48: I. Introitus: Requiem aeternam de Gabriel Fauré interprété par l’Orchestre symphonique de Montréal.
  2. Kyrie tiré du Requiem K 626, Introitus 2. Kyrie de Wolfgang Amadeus Mozart interprété par le chœur et l’orchestre de l’Opéra de Vienne.

Après cela, osez me dire que le mot kyrielle s’originant dans kyrie vous semble toujours péjoratif!

*****

Voici la liste des autres lettres déjà traitées dans le passé.

D comme désordre — j’ai de la suite dans les idées, même si elles sont désordonnées.
Y comme dans… y — parfois y faut faire simple.
C pour cascade — toute une avalanche d’informations.
P pour placide — un article aux vertus apaisantes.
E pour excellence — un excellent article, sans jeu de mots, OK, aussi avec jeu de mots.
H comme dans hache — sans y mettre la hache, un h ou une hache en disent long.

18 commentaires sur “K comme dans kyrielle

  1. Kyrielle pourrait devenir aussi un prénom.
    Kyrielle. (Signification du prénom.con) 😉
    Prénom féminin d’ origine celte .
    Enfants volubiles et bavards, souvent punies par leur professeur à cause de cela d’ ailleurs, les « Kyrielles » opteront néanmoins plus tard pour un métier de communication.
    Les Kyrielles sont bagarreuses et têtues.
    Aussi dotées de ce caractère solide et de cette éloquence naturelle, elles s’ orienteront rapidement vers la sphère politique.
    Si vous avez attendez un garçon ce prénom a sa version masculine : Kyriil .
    (Plus d’ infos sur Signification du prénom.con) 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s