Les quatre D

La nouvelle façon de vivre, c’est de mentir impunément. Puisque personne n’est sanctionné, le mensonge devient ainsi la norme sociale. Mentir en niant même les pires évidences, en affirmant exactement le contraire de ce qu’on fait, en jetant les blâmes des conséquences de ses actes sur ses adversaires, en inventant n’importe quels faux événements pour convaincre les autres de se rallier à sa cause, en menaçant les dénonciateurs. Mentir est même devenu tout à fait acceptable. Le mensonge prouve que vous prenez tous les moyens pour gagner et les gens aiment ceux qui gagnent, peu importe comment ils y parviennent.

Autrefois utilisé avec parcimonie puisque se faire prendre à mentir coûtait presque toujours sa carrière, aujourd’hui les menteurs ne cachent même plus. Sachant pertinemment qu’une partie des auditeurs ne sont pas dupes, ils s’en foutent totalement puisqu’ils ne font face à aucune conséquence.

trump-scouts-jamboree

Mentir permet à ses disciples et admirateurs de reprendre ces aberrations à leur compte et de les semer à tout vent. Lorsque des milliers de personnes crient un même mensonge sur tous les médias sociaux, le mensonge prend des allures de vérité. Surtout que personne (ou presque) ne s’intéresse à faire contrepoids.

Les menteurs imposent leurs règles, car aucune logique ne peut venir à bout des mensonges. La logique doit donc céder le pas à quelque chose de plus puissant et de plus draconien. Mais qui maintenant voudra mettre en place un système qui botterait le derrière aux mythomanes compulsifs lorsqu’ils sont au pouvoir ? Et ce sont des gens comme vous et moi qui les avons placés à ces postes. Vous, moi et aussi d’autres menteurs payés pour falsifier les résultats.

Voilà quelle société nous avons créée et dans laquelle nous vivons actuellement. Une société qu’il sera bien difficile de se défaire… à moins de devenir nous aussi des menteurs invétérés afin de combattre à armes égales. Mais alors, qu’est-ce qui aura changé sinon un nom sur une plaque et dans des documents ?

Une société ayant érigé le mensonge en système sera obligée d’endurer ce mode jusqu’aux quatre D, car cette abominable tolérance est le signe évident de la décadence d’un peuple qui entraine son déclin, engendre sa déchéance et enfin apporte sa destruction.

 

7 commentaires sur “Les quatre D

  1. ça me fait penser à une interview de Michel Onfray dans « On n’est pas couché », je pense, où il disait que la civilisation occidentale était sur le déclin et qu’il fallait se faire à l’idée – propos très mal accueillie évidemment.

    De mon point de vue, l’un des problèmes est qu’il y a encore trop de gens qui ne savent pas et ne veulent pas savoir. Même si une grande partie d’entre nous refusait d’aller voter pour « bloquer » la boucle, il y aurait toujours une minorité qui irait quand même par défaut, par peur, par ignorance ou par formatage. Du coup, il y aurait un nouveau président élu à une majorité qui ne représenterait que 20% des habitants, mais à force de ronds de jambes, ils seraient capables de le rendre légitime.

    Après, il y a quand même de plus en plus de résistance à ce système. Je ne parle pas des médias mainstreams qui sont tout sauf indépendant, mais si on parle du « Fil d’actu », de « Thinkerview » ou de « J’suis pas content TV » – je n’ai qu’eux spontanément en exemple – si ce genre de démarches se généralise, cela pourrait être positif. Si évidemment, ils ne tombent alors pas à leur tour dans le terrier du lapin.

    Philippe Pascot disait, dans une interview dont j’ai oublié la source, que arrivé à un certain niveau, même le plus bienveillant des politiciens se laissaient avoir. Ils arrivent tous avec les plus belles idées, goûtent aux privilèges et se laisse avoir.

    Maintenant, si nous on refuse de suivre les menteurs, avec le temps, n’y aura-t-il pas un maigre espoir ? Personnellement, je préfère le croire.

    Aimé par 1 personne

    1. Auparavant, on distinguait les bandits des autorités par les techniques utilisées par les uns et les autres. Puisque aujourd’hui les moyens sont les mêmes, on peut tous les considérer comme des bandits.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s