2018, l’année de tous les séismes ?

Deux chercheurs sismologues ont fait une étrange prédiction qui ressemble plus à une mauvaise blague qu’à des travaux d’analyse sérieux. Et pourtant, il se pourrait bien que la Nature leur donne raison et que leur prédiction s’avère. Quant à savoir si la raison qu’ils avancent est la vraie cause, il faudra plus d’incidents pour le prouver sans équivoque.

La rotation de la Terre ralentit peu à peu. Les jours s’allongent donc imperceptiblement et certaines années plus que d’autres. En analysant les données des 150 dernières années, un clin d’œil sur le plan géologique, les deux chercheurs ont établi une concordance entre les années où ce ralentissement est plus accentué et celles où plusieurs séismes supérieurs à 8,4 sur l’échelle Richter sont survenus. Un décalage de 5 ans semble relier les ralentissements importants aux années de grands séismes.

Mais concordance ne signifie pas toujours corrélation. En science, des données concordantes sont fréquentes et proviennent souvent de données partielles, insuffisantes ou simplement à des coïncidences. Ainsi, trouver des concordances n’est que le début de l’enquête et elles mènent souvent à des culs-de sac. Inversement, certaines corrélations nous passent fréquemment sous le nez puisque les relations de causes à effets nous apparaissent comme trop improbables pour être véridiques.

Mais il se pourrait que les deux chercheurs aient raison, car les deux phénomènes sont liés au noyau de notre Planète. De légères asymétries mécaniques engendrent des oscillations du Globe qui se répercutent sur la durée des jours, ainsi que sur le déplacement des contraintes sur les failles des différentes couches rocheuses.

Si cette prédiction s’avère, ce serait une première dans le monde géologique, mais là encore, des coïncidences sans incidences peuvent très bien survenir. Par exemple, on sait tous que la faille de San Andreas est due pour un coulissage majeur et elle est même en retard par rapport aux analyses. Qu’il survienne en 2018 ne signifierait pas qu’il ne se serait pas produit si la durée des jours était resté similaire durant l’année 2013.

S’il existe un intérêt certain à suivre le déroulement des séismes majeurs l’an prochain, on ne peut oublier que lorsqu’ils surviendront, ils feront énormément de victimes, peu importe les lieux. Certains chanceux s’en tireront indemnes, mais plusieurs personnes subiront des blessures graves et beaucoup d’autres y perdront la vie. C’est la triste réalité que les chercheurs tentent de comprendre afin de minimiser les conséquences. Mais qu’en est-il des populations vivant à proximité des zones à hauts risques ? Iront-elles s’établir ailleurs ? C’est très peu probable. L’humain vit sans se soucier de la science, même si, elle, se soucie de lui. Alors on déplorera d’innombrables pertes, comme si personne n’avait jamais prédit ces grandes années de cataclysmes.

Photo : www.openinventor.com

6 commentaires sur “2018, l’année de tous les séismes ?

  1. Ça a rapport avec le noyau qui se refroidit? Désolé, je n’ai pas tout lu. Là ce qu’il faut savoir, c’est que puisque tout est connecté, il y a de la conscience partout. La Terre ne souhaite pas faire disparaître la vie, évidemment. Parce que la Terre a un grand coeur. Laissez-lui le bénéfice du doute! Moi je ne fais plus confiance aux scientifiques. Ils vénère trop les idiotes de probabilités. Les probabilités, c’est juste une bebelle pour enfants attardés! Vous l’avez lu ici en premier! Plaît-il?

    Aimé par 1 personne

    1. Votre opinion est importante et je peux la comprendre sans totalement la partager. La Terre est vivante et en conséquence, elle ne se venge pas de nous, mais ses respirations sont parfois plus brutales par rapport à notre fragilité. Tous les jours, plusieurs centaines de séismes mineurs et moyens secouent la Terre. On ne s’en rend pas compte, car on vit dans des zones moins exposées. On ne parle des séismes que lorsque des gens meurent.
      Mais juste aujourd’hui, à cette heure-ci, la Terre a tremblé 6 fois au-delà de 4,0 sur l’échelle Richter. C’est sa respiration naturelle. La Terre est une géante, c’est sa nature de respirer fort. J’ai également tenu à souligner que les idiots dans l’histoire, ce sont les humains qui se tiennent aux mauvais endroits. Ce n’est pas la Terre qui a besoin de respirer en évacuant dans des lieux bien connus de nous. Et pour répondre à votre question, oui, le centre de la Terre se refroidit, mais ce sont plutôt les courants de convection due aux différences de chaleur entre le cœur de la Terre et la couche de magma juste sous sa croûte qui font bouger celle-ci, causant les séismes.

      Aimé par 1 personne

      1. Faudrait une nouvelle science alors. Parce que la science actuelle peine à tout prédire. Je ne suis pas devin, vous le savez bien. Et les scientifiques, pas en totalité, mais la grande majorité, sont repliés sur eux-mêmes. Mon idée de la libération, aujourd’hui du moins, c’est de dire, que le pouvoir et l’euphorie sont liés désormais. Oui j’ai ressenti de l’euphorie en écrivant cette phrase-là. Et celle-ci. Mais je ne cherche pas la douleur, pour moi la Terre est, semble-t-il, une étape. Je n’ai pas ressenti d’euphorie en écrivant cette phrase-là.

        Aimé par 1 personne

      2. J’ai plusieurs fois écrit contre certains comportements déplacés ou timorés de certains scientifiques. Et le plus inopportun d’entre eux, vous venez de l’écrire, c’est de donner une (fausse) impression que la science répond présentement à toutes les questions et qu’elle ne se trompe jamais. Qu’il suffit de les questionner pour recevoir une réponse « divine ». Oui, il y a des tarés parmi les scientifiques, comme dans toutes les sphères de la société. L’important est d’être en mesure d’en prendre et d’en laisser. Et sur ce point, on est le seul juge de nos pensées et de nos convictions.

        J'aime

      3. Ne soyez pas fâché. La colère, on dit qu’elle est utile. Mais elle est utile uniquement lorsque justement, la personne en colère est le juge de ses pensées et de ses convictions. On en est pas encore rendu là. Je dirais même plus, l’euphorie fait la même chose pour certains politiciens. Moi je ne souhaite pas mettre tout le monde dans le même panier. Ce n’est pas logique. Soyez sans craintes. Ce n’est plus une question de croyance. Parce que la croyance, c’est la voyance croisée! Je ne joue pas avec les mots. Je ne trouve pas ça drôle non plus.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s