Le Grand filtre

J’ai abordé à quelques reprises le sujet du paradoxe de Fermi. Ce physicien se demandait où étaient tous les extraterrestres si des multitudes de mondes existaient dans l’Univers. Puisque celui-ci est vieux de 13,77 milliards d’années et que la Terre n’en a que 4,5 milliards, des hordes d’étrangers techniquement plus avancés que nous auraient déjà dû débarquer sur notre planète. Or, on n’en voit pas, du moins pas de manière évidente et officielle.

Des centaines de raisons ont déjà été invoquées pour expliquer leur absence, ou du moins leur invisibilité. Parmi celles-ci, l’une d’elles a particulièrement attiré mon attention. Il s’agit du Grand filtre.

Si cette théorie est juste, eh bien ! on est mal barrés. Elle expliquerait l’absence d’E.T. par le fait que toute civilisation technologiquement avancée finit inexorablement par se détruire à l’aide de ses propres inventions ou des conséquences de sa croissance et de son développement.

Le filtre agirait tôt ou tard et, dans la majorité des cas, il surviendrait avant d’acquérir les moyens de peupler d’autres lieux dans la Galaxie. L’humanité a frôlé l’extinction lors de la guerre froide à cause de l’arme atomique et cette menace n’est pas encore entièrement révolue. Il pourrait également s’agir d’une catastrophe naturelle. Ça pourrait être une arme biologique ou tout simplement d’un virus naturel virulent issu de la dégradation de l’environnement, de la surpopulation et des modes de vie irrespectueux de la Nature. Ça ne vous sonne pas quelques cloches ?

Si toutes les populations extraterrestres disparaissent avant de coloniser à grande échelle d’autres systèmes planétaires, leur existence restera à jamais une simple hypothèse. Le Grand filtre agirait rapidement après l’élévation d’une civilisation au rang de peuple technologique puisqu’il regrouperait des centaines de causes létales plausibles, toutes capables de l’anéantir. Tant de dangers et si peu de sagesse acquise pour tous les affronter feraient en sorte de réduire à néant les chances qu’une civilisation puisse évoluer vers une espèce capable de visiter et coloniser la Galaxie.

Puisque les lois de la physique et de la chimie sont semblables, peu importe le lieu où les espèces vivantes évoluent, on peut parier que les civilisations extraterrestres font face aux mêmes contraintes que nous-mêmes et qu’elles progressent de manière à peu près équivalente. L’inverse est également vrai. Si, inexorablement, les peuples des étoiles se détruisent, probablement le même fâcheux destin nous attend.

Alors, priez pour observer une panoplie de peuples extraterrestres débarquer sur Terre dans les plus brefs délais, la théorie du Grand filtre sera ainsi mise à mal, nous permettant peut-être d’espérer avoir un avenir autre que celui de sombrer dans l’oubli ou l’ignorance universelle d’avoir un jour vécu, évolué, inventé et d’être passé à un cheveu de visiter les étoiles.

H comme dans hache

Avec la lettre h, voici la suite tant attendue, j’en suis certain, j’ose espérer, ne me décevez pas, dites-moi une chose gentille, des articles consacrés à un mot commençant par une lettre précise. Vous trouverez à la fin de cet article les liens vers les cinq autres lettres déjà traitées dans cette fabuleuse série remplie de… de… lettres et de mots.

Hache-Fendre.png

Pourquoi ai-je choisi la hache, cet objet plutôt commun, comme digne représentante de la huitième lettre de l’alphabet et du sixième article? Précisément parce que cet outil, ou devrais-je dire cette arme, ou même cet ustensile, fut et s’avère encore être un objet essentiel dans l’existence de l’humain.

Prononciation

Homonymes, h et hache diffèrent d’autres paires comparables où un objet porte le nom d’une lettre parce qu’il lui ressemble, comme pour un esse ou un té. Une hache ne ressemble vraiment pas à un H, peu importe la façon de les regarder. Le mot hache contient deux h non consécutifs. Oui, il existe deux mots ayant deux h consécutifs dans le dico.

gransforskubben.jpg

Le premier h de hache est aspiré, on ne met pas de liaison dans sa prononciation avec le mot précédent. Ainsi, on prononce «les haches» sans mettre un «z». Hache possède également deux autres homonymes, ache et hasch, ce dernier étant toutefois un diminutif de haschisch qui, lui, porte fièrement trois h. Y en a toujours pour surenchérir!

Étymologie

Le mot hache provient du francique hâppia. Curieusement, les Francs mérovingiens et carolingiens utilisaient une hache du nom de «francisque» comme arme de jet entre le Ve et le VIIIe siècle.

1315728-Francisque_mérovingienne.png

Origines

La hache, un outil conçu et assemblé, remonte à plus de 1,6 million d’années. Sa tête a tout d’abord été taillée dans la pierre, puis on l’a polie pour enfin la mouler.

Haches-Prehistoire.png

Conception

L’outil consiste en un assemblage d’une tête à usages parfois multiples et d’un manche permettant sa prise et son maniement. Tout d’abord insérée dans un manche en bois fendu, la pierre était maintenue en place par brêlage.

La tête peut présenter une extrémité ou deux, un seul tranchant ou deux. Avec deux extrémités et un seul taillant, la deuxième saillie est effilée pour piquer ou aplatie pour marteler.

Sa conception s’est peu à peu améliorée, mais les haches préhistoriques et modernes restent essentiellement très semblables. Le moulage métallique de la tête a permis de cesser de l’insérer dans une fente du manche et de le brêler, ce qui fragilisait l’outil. En aménageant un orifice dans le métal, l’œil, on y insère un manche légèrement conique qui l’empêche de fuir. Ou encore, une cale en V fend l’extrémité du manche pour l’enserrer contre les parois de l’œil. Cet orifice ovale empêchera la tête de pivoter.

Usages

Les tâches dévolues à la hache sont si multiples qu’il serait prétentieux de vouloir en dresser une liste. Qu’elle serve à abattre, ébrancher ou évider un arbre, à équarrir une poutre, à enfoncer un pieu, à ouvrir des noix ou des carapaces de crabes, à hacher de la viande, à briser des cailloux, à écrabouiller la tête d’un ennemi, à lui ouvrir une artère ou à l’éviscérer, la hache s’acquitte de toutes ces fonctions avec performance et facilité.

Hache-Otzi

Ötzi, l’homme de 6500 ans retrouvé congelé dans les Alpes italiennes transportait une hache dotée d’une tête en cuivre, un objet rare et précieux à l’époque.

Variantes et autres noms

Les formes, grandeurs, matériaux, usages, métiers, époques, lieux et peuples distincts ont apporté un vocabulaire propre et très riche. Dans le dictionnaire français, la hache se décline en une variété impressionnante de mots, signe évident de sa polyvalence et de son importance. Aisseau, aissette, ascia, cochoir, cognée, coutre, dolabre, doleau, doloire, ébranchoir, émondoir, épaule-de-mouton, fendoir, francisque, gouet, hachereau, hachette, hachoir, hachot, hachotte, hallebarde, hansart, herminette, merlin, piolet, serpe, tille, tomahawk, vouge sont tous des variantes de la hache.

Ma préférée

Si je devais m’équiper d’un seul outil, je choisirais une hache. Si je devais m’équiper d’une seule arme, je choisirais une hache parce qu’elle me sert également d’outil. Comme arme, on peut l’utiliser en combat rapproché et elle peut aussi être projetée comme la francisque. La hache se permet même de devenir un ustensile de cuisine. C’est le premier objet vraiment multifonctionnel créé par l’humain et il n’est composé que de deux pièces principales et une ou deux pièces d’assemblage.

Expressions et composé

Si on peut abattre un arbre à l’aide d’une hache, pourquoi pas un être vivant? D’ailleurs, dans l’expression «abattre quelqu’un ou un animal», nous faisons directement référence à l’usage d’une hache. Son sens est devenu par la suite métaphorique et élargi à toute action visant à tuer un individu.

«Porter ou mettre la hache» dans le budget d’un service, par exemple, est une façon inélégante, brutale et drastique de réduire les dépenses.

«Enterrer la hache de guerre». Ce que font deux personnes tout juste avant de s’accoupler.

«La hache du bourreau». L’instrument ou l’action qui mettra définitivement fin à quelque chose.

Le poisson-hachette voit sa forme étrangement ressembler à celle d’une hachette ou à un hachot. Pourvu d’une grosse tête trapézoïdale et un manche (corps) court, ce poisson porte bien son nom.

poisson-hachette abyssal

Voilà déjà la fin du h pour hache. N’hésitez pas à consulter les autres articles consacrés à un mot commençant par une lettre (!). Dois-je spécifier que, justement, celle-ci est spécifiée !

En ordre, j’ai déjà publié:

D comme désordre — j’ai de la suite dans les idées, même si elles se trouvent désordonnées.
Y comme dans… y — parfois y faut faire simple.
C pour cascade — toute une avalanche d’informations.
P pour placide — un article aux vertus apaisantes.
E pour excellence — un excellent article, sans jeu de mots, OK, aussi avec jeu de mots.