Manitou

Pour les Amérindiens Anishinaabe-Ojibwés, Manitou est l’énergie vitale de toute entité vivante, humaine, animale ou végétale. L’énergie individuelle est la part de manitou qu’assume en dedans de lui chaque être vivant. Grand Manitou, Gitche Manitou est donc l’ensemble des être vivants formant l’Un, l’Être suprême qui anime toute création.

resize 

Selon ce peuple vivant près des Grands Lacs d’Amérique, Grand Manitou résiderait sur l’ile Mackinac sur le lac Huron à la frontière du lac Michigan. Des cérémonies annuelles amenaient ces Amérindiens en pèlerinage sur cette ile.

Ile Mackinac

Grand Manitou est synonyme de Grand Esprit, Père le Ciel, Maître de la Vie, le Grand Mystère, Wakonda.

C’est l’Être mystérieux, ou tout simplement «Le Mystère». C’est l’équivalent d’Orenda pour les tribus iroquoiennes, dans les deux cas, un Esprit bienfaiteur, mais qui peut se fâcher si on lui est irrévérencieux.

sacredbundle

Comme on peut le constater, le thème d’une part du Dieu Créateur faisant partie de nous et auquel nous nous identifions n’est pas unique et se retrouve dans une grande quantité de cultures sur le Globe.

Images : saturdayeveningpost.comdaylahneedanangel.skyrock.com

La couleur du corbeau

Ce n’est un secret pour personne, le corbeau est noir, pour preuve, même les aveugles le voient ainsi. Cependant, vous serez surpris d’apprendre que ce volatile n’a pas toujours affiché cette couleur. Voilà très longtemps, le corbeau était tout blanc. C’est du moins ce que dit une légende amérindienne.

Totem.gif

Ayant le plus grand respect pour les légendes, les corbeaux (même différemment orthographié) et les Amérindiens, je serais bien mal avisé de les contredire. Alors vous devez savoir qu’au début du temps des humains, le corbeau était tout blanc. Je ne vous donnerai pas le contenu entier de cette légende, seulement ce qui se rapporte à sa couleur.

 

Afin de l’offrir aux humains, Corbeau voulait voler le feu à Aigle Gris qui le gardait jalousement dans son tipi. Toutefois, sa chaleur ne lui permettait pas de l’emporter. Il prit alors une branche qu’il plaça dans le feu et lorsqu’elle se fut embrasée, il la récupéra et s’envola par le trou de fumée au sommet du tipi.

Shoshone-Indians-and-skin-teepees_FINAL-600x446

Mais en chemin, la fumée s’échappant de la branche vint noircir son plumage blanc immaculé qui devint tout noir. Et puisqu’un malheur ne survient jamais seul, aveuglé par cette fumée, il laissa tomber la branche (décidément, il devrait porter plus attention à ce qu’il tient dans son bec) qui tomba sur une pierre et s’éteignit. Mais l’offrande qu’il voulut faire aux humains ne fut point totalement perdue, puisque depuis ce jour, celui-ci parvient à faire jaillir le feu des pierres et les frappant l’une contre l’autre. Il est donc permis de penser que sa couleur qui aujourd’hui en rebute plusieurs provient d’un bon geste à notre égard.

Dans bien des légendes de par le monde, et plus spécifiquement dans les cosmogonies et les théogonies amérindiennes, le corbeau est un puissant protecteur. Cependant, les Amérindiens comprenaient parfaitement que rien n’est tout bon ou tout mauvais. Ainsi, le corbeau avait aussi certains travers comme celui d’être chapardeur même si ses intentions étaient bonnes, puisque Aigle Gris était son beau-père.

effarouchement_corbeaux

Pour certains peuples amérindiens, le Corbeau est un héros et un démiurge qui dynamise et surtout, il organise le Monde. Il se retrouve très souvent au sommet des totems comme le protecteur essentiel des tribus. Par le battement de ses ailes, il génère le vent et de sa langue surgit l’éclair.

Contrairement à la croyance populaire, le corbeau est associé aux choses négatives que très récemment dans l’Histoire humaine et cette mauvaise réputation provient exclusivement d’Europe. Il semble que le corbeau soit apprécié des peuples nomades, mais dénigré par les peuples sédentaires liés à l’agriculture.

43994452 - crow, corvus corone, perched on a branch, close up

Un autre élément important de sa symbolique est son désir conscient d’isolement, de vivre sur un plan supérieur. Plus encore que son rôle de protecteur, celui de guide revient constamment.

Un corbeau blanc, je comprends maintenant pourquoi mes cheveux blanchissent avec le temps. La suie qui me recouvre s’efface lentement, laissant place au corbeau originel. Mais qui s’intéresse encore aux légendes, aux totems et aux croyances antiques ? Après tout, ce ne sont que des histoires !

Photo : programme-tv.net ; retrouvailles.24.over-blog.combangordailynews.com ;  programme-tv.netanimal-totem.fr ;